Règles de tournoi sans croupier

 

Règles de tournoi sans croupier



1.    Règles générales
 

 

1-1 Les joueurs qui entrent dans un tournoi doivent à la fois se plier au code de bonne conduite général du poker mais aussi aux règles spécifiques du tournoi auquel ils se sont inscrits. Toute violation de ces règles fera l’objet d’une décision par le directeur de tournoi ou le ou les responsables de salles. Les contrevenants peuvent écoper d’un simple avertissement, d’une pénalité horaire (impossibilité de jouer pendant un laps de temps) ou même d’une disqualification.
Les jetons d’un joueur disqualifié sont retirés du jeu.
1-2 Le fait de s’inscrire à un tournoi implique une acceptation tacite de l’ensemble de ses règles de la part des participants. Aucune réclamation ne sera recevable.
1-3 Les lecteurs mp3 sont autorisés à condition que le joueur puisse entendre les actions des autres joueurs. En table finale, les lecteurs mp3 ne sont plus autorisés.
1-4 Il n'y a aucun prélèvement sous aucune forme.
1-5 Le tournoi est réservé aux majeurs de plus de 18 ans.
1-6 Les places sont tirées au sort par l’ordinateur.
1-7 La seule langue autorisée à table est le français, sauf pour les thermes anglophones.
1-8 Les blinds, surblinds et antes sont augmentés à des intervalles réguliers, prévus à l’avance. Dès que le signal de fin de niveau retentit, le nouveau niveau débute à la main d’après.
1-9 Si un joueur n’a pas assez de jetons pour une blind ou une surblind, il a le droit à la partie proportionnelle de l’action pour les jetons qu’il a misés. Notez qu’un joueur qui dépose une blind incomplète et qui gagne n’a pas à compléter ladite blind.
1-10 Si deux joueurs ou plus sont éliminés au cours de la même main, c’est le joueur avec le plus gros tapis au début de la main qui sera classé en premier.
1-11 Un joueur que veut téléphoner doit s’absenter de la table : il sera considéré comme joueur absent.
1-12 Les joueurs reçoivent une masse identique de jetons et le tournoi se termine quand un seul joueur possède tous les jetons.
1-13 On ne peut placer de jetons étrangers au tournoi sur la table, à l’exception d’un seul jeton qui peut servir de garde-carte.
1-14 Aucun jeton ne peut être transféré d’un joueur à un autre pendant le tournoi. Si un joueur agit de la sorte, le directeur du tournoi le disqualifiera immédiatement.
1-15 La répartition des prix peut varier selon le nombre de participants et des lots à attribuer.
1-16 L’organisateur du tournoi se réserve le droit d’annuler le tournoi ou de le modifier à sa convenance.
1-17 La structure du tournoi est prévue à l’avance; celle-ci peut être modifiée avant ou pendant le tournoi par le Directeur de Tournoi.
1-18 Sur un événement de plusieurs jours, les joueurs doivent être disponibles le nombre de jours de l’événement au cas où ils arrivent en table finale. Un joueur jouant en sachant qu’il ne sera pas disponible pour la durée complète du tournoi se verra disqualifié et ses jetons seront sortis du tournoi.


2.    La donne
 

 

2-1 Les joueurs donnent ; il y aura ou pas un croupier qu’à la table finale télévisée.
2-2 Le premier donneur est déterminé par tirage au sort de la carte la plus forte ou par le logiciel. Si carte égale, le donneur sera choisi en fonction de la couleur de la carte (pique, coeur, carreau, trèfle).
2-3 Le donneur mélange les cartes et les propose à couper à son voisin de droite (le cut-off). Ce dernier est obligé de couper avec une carte de coupe et doit laisser au moins trois cartes dans chaque tas.
2-4 La donne se fait dans le sens des aiguilles d’une montre.
2-5 Le paquet de carte ne peut être changé sur demande d’un joueur.
2-6 La toute 1ère ou 2ème carte est retournée : fausse donne. On remélange le jeu, on recoupe et on redonne. Si cela se reproduit plusieurs fois de suite, le donneur pourrait se voir attribuer une pénalité par le directeur de tournoi.
2-6 Une carte retournée hors 1ère et 2ème : la donne continue jusqu’à la fin et cette carte est échangée avec la future carte à brûler.
2-7 Une deuxième carte retournée : fausse donne.
2-8 Le flop est exposé sans carte brûlée : si l'ordre des cartes est connu, la première carte est brûlée et une quatrième vient compléter le flop (TDA). Si l'ordre est inconnu : le flop est remélangé et redonné en brûlant une carte.
2-9 Le flop est exposé avec deux cartes brûlées : si l'ordre des cartes est connu, la deuxième carte brûlée est exposée comme première carte du flop et la quatrième du flop est brûlée (la turn sera exposée directement) (TDA). Si l'ordre est inconnu, le flop et une des cartes brûlée sont remélangés et redonnés sans brûler de carte.
2-10 Le flop est exposé avec 4 cartes : si l'ordre des cartes est connu, la quatrième du flop est brûlée (la turn sera exposée directement) (TDA). Si l'ordre est inconnu : le flop est remélangé et redonné sans brûler de carte.
2-11 La carte brûlée avant la turn ou avant la river est exposée : cette carte est brûlée et la suivante (la vraie turn ou river) est exposée.
2-12 Toute répétition exagérée de fausses donnes de la part d’un joueur est sanctionnable.
2-13 Flop prématuré: le flop seul est repris, remélangé puis sera redonné sans carte brûlée (même si seule une partie du flop était prématurée).
2-14 Turn prématurée : la turn seule est mise de côté, toujours exposée. Une carte est brûlée et la suivante (qui devait être la river) est exposée en place de turn. Ensuite, la carte mise de côté est remélangée au paquet et une river sera exposée sans brûler de carte.
2-15 River prématurée : la river seule est reprise, remélangée puis une river sera exposée sans brûler de carte.
2-16 Toute carte prématurée doit être reprise quelle que soit l’action des joueurs oubliés.
2-17 Une carte retournée est morte si cela est du fait du donneur ou d'un mouvement jugé involontaire du joueur.
2-18 Une carte tombée du fait du donneur est toujours considérée retournée et morte. Si elle est tombée du fait du joueur, elle doit être jouée.
2-19 Aucune fausse donne ne peut être annoncée sur un acte volontaire d’un joueur : ce joueur seul sera hors du coup. Exemple : la carte d’un joueur tombe au sol du fait du donneur (elle est morte) mais le joueur la ramasse et la mêle à l’autre carte : de ce fait, il annule aussi l’autre carte et donc sa main, mais les autres joueurs continuent le coup.
2-20 Autres cas de fausses donnes : mauvais ordre de donne ou nombre incorrect de cartes (sauf si une seule carte en plus est donnée au joueur se trouvant de petit blind : elle est reprise et sera la carte brulée).
2-21 Joueur absent de la table : ses cartes lui sont distribuées et enlevées immédiatement avant le premier tour de mise.
2-22 Si deux joueurs après les blinds avaient misé avant que la fausse donne ne soit constatée, le jeu continue mais uniquement avec les joueurs non concernés directement par la fausse donne.
2-23 Une carte dévoilée lors de la donne ne peut aucunement être gardée par le joueur ; celle-ci est brulée.

3.    Retards et absences
 

 

3-1 Concernant les retardataires qui sont inscrits au tournoi : ils reçoivent des cartes et les blinds leurs sont prélevées. Ils ont jusqu’à la fin du 1er roundpour arriver. Passé ce délai, ils sont définitivement rayés du tournoi et des listes s’ils n’ont pas averti. Ils peuvent être remplacés par des joueurs inscrits en liste d’attente et présents à la fin du 1er round et qui utiliseront les tapis entamés par les blinds de ce round (*règles propres à chaque tournoi).
3-2 Concernant les joueurs levés de table : leurs cartes sont distribuées et les blinds leurs sont prélevées.
3-3 Les personnes en jeu qui doivent quitter le tournoi pour raison personnelle se voient retirer leur stack et supprimés du tournoi. Il ne peut en aucun cas faire une livraison de jetons à un autre joueur.

4.    Cartes mortes

 
4-1 Une main est morte sur un mot ou un geste indiquant un abandon mais c’est aux joueurs suivants de vérifier la bonne interprétation du mot ou du geste par l'application de la règle du jet des cartes (ci-dessous).
4-2 Passer (abandonner le coup) oblige à jeter ses cartes faces cachées au milieu de la table.
4-3 Toute main jetée ayant touché une carte morte (ou le tas central, le « ballot ») est irrémédiablement morte.
4-4 En l’absence de ligne sur la table, toute main jetée n’ayant pas touché le ballot et plus proche du joueur que du ballot peut être récupérée par le joueur, uniquement sur jugement du directeur de tournoi.
4-5 Est morte la main d’un joueur ayant répondu au téléphone.
4-6 Est morte la main d’un joueur ayant dépassé le délai maximum de réflexion (après la demande du bouton Time soit 1 minute puis 10 secondes).
4-7 Tout joueur abusant des délais peut se voir infliger des avertissements.
4-8 Est morte toute main ramassée, même accidentellement (rappel : c’est au joueur de protéger ses propres cartes). Si un joueur s’est fait prendre son jeu mais que ses dernières mises n’ont pas encore été payées ni relancées, il peut les récupérer.
4-9 Une main est morte si elle est dévoilée par le joueur alors que l’action de jeu n’est pas terminée, sauf si le joueur a le jeu max et non la main max.

5.    Cartes dévoilées

 
5-1 Il est contre l’éthique de montrer ses cartes ou d’annoncer son jeu pendant un coup.
5-2 La main d’un joueur annonçant sa véritable main ou la montrant à un des joueurs pendant le cours du jeu (même si ce joueur n’est plus en jeu) est automatiquement morte.

6.    Recaves et add-on

 
6-1 Les tournois organisés par Kings Poker Club (KPC) sont tous prévus sans recave ni add-on.

7.    Blinds et changements de places


7-1 Les tables sont équilibrées dès un écart de moins de deux joueurs entre les tables.
7-2 On retire les places au sort pour la table finale.
7-3 Lors d’un nouveau round, les nouvelles blinds doivent être appliquées si le coup suivant n’est pas commencé.
7-4 Le coup suivant commence au mélange des cartes.
7-5 Il sera utilisé le système du bouton mort (« dead button ») : c’est la grosse blind qui avance systématiquement et entraîne le reste.
7-6 Les joueurs sont déplacés aléatoirement par l’ordinateur.
7-7 Un nouveau joueur doit être assis à la place libre la plus proche à gauche de la grosse blind (ou à la grosse blind si la place est libre).
7-8 Un nouveau joueur qui en remplace directement un autre joue immédiatement, reçoit des cartes et assume les obligations de sa position.
7-9 Un nouveau joueur, qu’on assoit à une place vacante le coup précédent et située à gauche du nouveau donneur, passe un coup. Le coup suivant, il peut jouer mais la donne passe à sa gauche.
7-10 Un nouveau joueur, qu’on assoit à une place vacante le coup précédent et située à l’emplacement du nouveau donneur, peut jouer immédiatement mais la donne passe à sa gauche.
7-11 Dans tous les autres cas, un nouveau joueur à la table reçoit des cartes immédiatement.
7-12 Si la petite blind est absente : il n’y en a pas et le donneur donne deux fois (*le bouton avancera ensuite sur la place de l'absent).
7-13 Si le nouveau donneur est absent : l’ancien redonne une fois (*le bouton avance sur la place de l'absent).
7-14 Un joueur déplacé parce qu’une table a fermé peut se retrouver par le tirage au sort à la petite blind ou à la grosse blind une seconde fois de suite (venant d’être petite ou grosse blind à la table précédente). Aucune réclamation n’est possible.
7-15 En tête-à-tête, la petite blind est le bouton (ou le donneur) et la grosse blind l’autre joueur.
7-16 Un joueur éliminé doit quitter la table. Seuls les joueurs en jeu peuvent être assis à la table.

8.    Actions et relances


8-1 Le « check-raise » (l’embuscade) est autorisé.
8-2 Toute annonce verbale d’abandon, de parole, de suivi, d’ouverture ou de relance vous engage et devient obligatoire (sauf dans certains cas extrêmes et jugés par le directeur de tournoi).
8-3 Annoncer une relance protège le droit de relance du joueur ; il doit ensuite soit en annoncer le montant soit avancer des jetons en une seule fois.
8-4 Taper plusieurs fois la table signifie « parole » (check) si personne n’a encore misé dans le tour ou « passer» (fold) si il y a déjà eu des mises.
8-5 Toute ouverture doit être au moins égale à la grosse blind en cours.
8-6 Si un joueur n'a pas assez pour ouvrir à hauteur de la grosse blind avant le flop, il est à tapis mais les autres joueurs sont tenus d'ouvrir du montant  minimum égal à la grosse blind (qui est considérée comme une mise) ou de relancer au moins du double de la grosse blind.
8-7 Si un joueur n'a pas assez pour ouvrir à hauteur de la grosse blind après le flop, il est à tapis et les autres peuvent le suivre du montant de son tapis ou le relancer au moins du montant de la grosse blind.
8-8 Toute relance sur une blind ou une mise d'ouverture doit au moins être égale au double (sauf en cas de « tapis » ou « all-in »). Toute sur-relance doit au moins être égale au double de la relance.
8-9 Si une relance trop petite est faite par erreur, le complément sera imposé au joueur. Si l'erreur est faite sans aucune annonce ni signe de relance, on ne forcera le joueur à la compléter (sans plus) uniquement s'il avait atteint 50 % du montant de la relance minimum. Dans le cas contraire (moins de 50 %), on lui demandera son intention et il devra s'ajuster (suivre ou relancer du minimum légal).
8-10 Toute mauvaise relance peut être annoncée et toutes les mises postérieures reprises et rejouées librement tant que le tour de mises n’est pas terminé et les jetons réunis au milieu.
8-11 Les mises doivent être faites à mi-chemin du centre et uniquement réunies quand le tour de mises est terminé.
8-12 Un joueur misant de manière répétitive au centre au lieu de mi-chemin peut se voir infliger des avertissements.
8-13 En cas de relance à tapis insuffisante : les joueurs placés avant ne peuvent pas sur-relancer. Les joueurs placés après peuvent sur-relancer au minimum du montant de la mise ou de la relance d’origine additionné du montant de la mise à tapis. Un joueur dont la mise ou la relance a été doublée par cumul de petits tapis peut sur-relancer.
8-14 Toute action annoncée avant son tour devient obligatoire si aucun argent n’est ajouté au pot entre temps (pas de mise ni de suivi ni de relance). Dans le cas contraire, le fautif peut changer d’annonce mais ne peut alors changer en relance que s’il avait ouvert le pot. Un Joueur ayant checker avant son tour ne pourra que checker si le joueur avant lui check ou suit mais ne pourra relancer. Si deux joueurs agissent simultanément : le second est considéré avoir agi avant son tour.
8-15 Tout joueur agissant hors de son tour de manière répétitive peut se voir infliger des  avertissements. (si trois personnes ont agi après un joueur, celui-ci perd le droit de miser si le pot n’était pas ouvert et sa main est morte si le pot était ouvert).
8-16 Une relance doit être claire : annoncée par la parole l’acte en une seule fois (pas de « string bet » ou mises étirées).
8-17 Une mise faite sans annonce d’un jeton supérieur au montant minimum est toujours considérée comme la mise minimum (suivi ou call) sauf s’il s’agissait d’une ouverture après le flop, la turn ou la river auquel cas la mise est considérée comme le maximum (le montant du jeton).

9.    Etalage (showdown)


9-1 Tous les joueurs présents à l'étalage doivent montrer leur main, même les perdants !(néanmoins voici une règle très peu utilisée, même aux USA. On pardonne souvent à un perdant de jeter ses cartes face cachées. Un gagnant ou un autre joueur peut exiger de les voir mais cela est très mal vu. Ce qui se fait: le dernier relanceur montre son jeu en premier puis uniquement ceux qui le battent dans le sens du jeu... et il est de bon ton de montrer rapidement un jeu fortement susceptible de gagner ! Si l'étalage est trop long ou hésitant : revenir à la règle de base).
9-2 C’est au prétendant vainqueur de vérifier les abandons ou les montants payés par ses adversaires avant de jeter ou de montrer son jeu (cette règle concerne beaucoup de litiges). Rappel : c’est aux joueurs de protéger leur main jusqu’à ce que le vainqueur soit déclaré.
9-3 Le jeu montré par un vainqueur doit l’être entièrement à tous les joueurs présents.
9-4 Les cartes parlent. Néanmoins, si une mauvaise annonce (trop élevée par exemple) fait jeter leurs cartes à des adversaires qui, au vu de l'erreur, prétendent ensuite qu'ils avaient un jeu plus fort : ils perdent quand même le pot parce qu’ils ont jeté leurs cartes. Une mauvaise annonce jugée volontaire par l’arbitrage peut-être sanctionnée.
9-5 Un jeu gagnant par abandon, s’il est montré à une personne, doit l’être à tous.
9-6 Les joueurs perdants ne peuvent ni commenter le coup ni se montrer les cartes (puisqu’elles ont été jetées) tant que le coup n’est pas fini.
9-7 Quand il n’y a plus qu’un seul joueur en jeu possédant des jetons avant la fin du coup : toutes les cartes sont révélées.
9-8 En cas de partage, le pot est divisé entre les différents gagnants. Les jetons indivisibles sont distribués au gagnant le plus proche de la gauche du donneur (le donneur si c’est lui un des gagnants).
9-9 Les pots parallèles (« side pots ») sont considérés comme des pots principaux et seront séparés en cas d’égalité, selon les mêmes modalités que pour tout pot.
9-10 Si deux joueurs sont éliminés en même temps, le plus riche au début du coup sera classé avant.
9-11 Contrairement à la tradition du poker fermé, un joueur hors du coup peut faire constater une erreur lors de l’attribution du pot à l’étalage.
9-12 Un joueur dévoilant une carte de son jeu doit obligatoirement dévoiler la seconde.

10.    Effets rétroactifs


10-1 Aucune décision ne peut avoir d’effet rétroactif sur un coup précédant quand le suivant est commencé (donc intervenir plus tôt) (rappel : le coup suivant commence au mélange des cartes).
10-2 Sur désaccord concernant des montants misés mais réunis au centre pendant un tour de mises : le pot est considéré comme complet (donc ne réunir le pot qu’une fois égalisé en fin du tour de mises).

11.    Chip race


11-1 Concernant les jetons supplémentaires : il sera donné une carte par jeton en partant du bouton ou du donneur.
11-2 Les cartes sont données découvertes et en bloc joueur par joueur.
11-3 Les symboles pique coeur carreau trèfle départagent les égalités.
11-4 Aucun joueur ne peut recevoir plus d’un jeton supérieur, même s’il a les deux plus fortes cartes ou plus.
11-5 Le nombre total de jetons supérieurs qui sera distribué est compté sur l’ensemble des jetons supplémentaires, arrondi au-dessus (inter : parfois arrondis dessus-dessous à la valeur la plus proche).
11-6 Un joueur ne peut pas être éliminé d’un tournoi par le chip race. Si il ne lui reste que quelques chips le joueur participe d’abord au chip race normalement. Si il se retrouve sans aucun jeton à la suite du chip race on lui donne un jeton de la nouvelle valeur minimum.

12.    Sur la table


12-1 Les cartes doivent rester sur la table. Elles doivent être visibles.
12-2 Tout joueur à table a le droit de savoir combien de jetons possèdent exactement ses adversaires. Ainsi on ne peut pas dissimuler ses jetons. Les jetons de valeur élevée doivent être placés devant en évidence, pour qu’ils ne soient pas dissimulés par les nombreux jetons de plus petite valeur. Tout joueur en jeu peut demander la hauteur du tapis d’un adversaire.
12-3 Les jetons doivent rester sur la table même pendant les breaks. Tout jeton posé hors de la table est retiré du tournoi et le joueur reçoit un avertissement.
12-4 Un joueur sortant en pause avec ces jetons est directement éliminé du tournoi.

13.    Ethique


13-1 Aucune remarque négative ne doit être faite sur la manière de jouer d’un adversaire, sous peine d’avertissement de la part du directeur de tournoi.
13-2 Un joueur hors du coup ou un spectateur ne peuvent émettre aucune remarque pouvant influencer le jeu en cours ou commenter en temps réel une main, sous peine d’avertissement de la part du directeur de tournoi.
13-3 Si un coup se termine avant la fin, il est interdit de regarder les cartes qui seraient arrivées au tableau (« rabbit hunting »), sous peine d’avertissement de la part du directeur de tournoi.
13-4 Toute attitude excessive pouvant gêner le confort des autres participants peut donner lieu à des avertissements (gestes, bruits, paroles, tenues, objets, expressions, etc.).
13-5 Il est interdit de donner la valeur des cartes rendues ou d’évoquer les possibilités d’une main si on avait continué de jouer.

14.    Maldonnes


14-3 Deux cartes ou plus sont trouvées exposées (à l’envers dans le paquet)
14-5 Le bouton était à la mauvaise position.
14-6 La première carte a été donnée au mauvais siège.
14-7 Un joueur a été oublié lors de la donne.
14-8 Si les cartes ont été mal mélangées et/ou que la coupe ait été défectueuse.

15.    Pénalités


15-1 Si une même faute se répète avec le même joueur, les sanctions suivantes pourront être prises dans l’ordre chronologique :
-1ère pénalité : avertissement verbal.
-2ème pénalité : exclusion de la table pendant 1 tour de blind,
-3ème pénalité : exclusion de la table pendant 2 tours de blind,
-4ème pénalité : exclusion définitive du tournoi avec les jetons.

Le directeur du tournoi est seul habilité à juger du caractère volontaire ou non de la répétition des fautes.

 
 
 
   

 

Repost 0